21 juillet ~ Le contentement

EnfInt-image-0721-contentement

Je peux être content, même quand je suis seul

Aujourd’hui je serai content, dans le cadre ou non d’une relation intime. J’ai appris à m’aimer davantage à mesure que mon rétablissement affectif progresse. Le contentement que j’éprouve par rapport à moi-même m’a donné une nouvelle liberté grâce à laquelle je peux me trouver seul sans me sentir pris de panique ou dépressif.

L’enfant intérieur m’a quelquefois poussé vers des relations dans le but d’assouvir son besoin d’appartenance; ce besoin ne fut jamais comblé par ma famille dysfonctionnelle. J’en suis venu à la conclusion que dois d’abord établir mon propre lieu d’appartenance avant de pouvoir partager un lieu avec quelqu’un que j’aime.

Dans le cadre de ma croissance personnelle, je suis devenu le parent aimable et responsable que n’a jamais eu l’enfant qui se trouve en moi. J’ai appris à me consacrer du temps. J’emploie ce temps pour apprécier la vie et m’entourer de nombreux amis sans pour autant m’attacher à une seule relation exclusive. Aujourd’hui je serai content d’être avec moi-même parmi la richesse de l’existence que je mène, que je sois seul ou en compagnie.

tiré de : Rokelle Lerner, L'Enfant intérieur - Un jour à la fois, Ed. Modus Vivendi, 1994
illustration : source internet > inconnue... à rechercher !