21 juin ~ Les jugements

EnfInt-image-0621-jugements

Aujourd’hui je me déferai de ce besoin de porter des jugements

Dans ma famille dysfonctionnelle, j’éprouvais le besoin d’avoir raison. C’était une façon de me protéger des accusation injustes dont je faisais l’objet. Porter des jugements catégoriques comme je le faisais me faisait du bien. Ainsi restait soustrait à mon regard le sentiment de ma propre inaptitude, mon piètre amour de moi.

L’enfant que j’étais n’aurait pas pu survivre à de tels sentiments. Je sais à présent qu’en jugeant autrui je place un paravent entre eux et moi. Je préfère apercevoir le paravent plutôt que de regarder l’autre tel qu’il est. Mon jugement lui accorde tous les torts, de sorte que j’ai toujours raison.

Aujourd’hui je me déferai de ce besoin de juger autrui. Je n’ai plus besoin de porter des jugements défavorables sur autrui de manière à consolider ma propre estime. J’assouplirai la perception que je me fais des autres, puisqu’ils ont le droit d’être eux-mêmes. Comme moi, chacun fait de son mieux.

tiré de : Rokelle Lerner, L'Enfant intérieur - Un jour à la fois, Ed. Modus Vivendi, 1994
illustration : internet