22 avril ~ La manipulation

phoning-buddha

Je noue des rapports fondés sur l’honnêteté

Lorsque j’étais enfant, je craignais plus que tout de me montrer honnête. J’étais terrorisé par mes parents rageurs et par la violence émotionnelle et physique. Très jeune j’ai appris qu’il était inutile, et parfois dangereux, d’affirmer mes besoins sans détour. Je suis devenu champion des pleurnicheries et des jérémiades.

L’adulte que je suis a perfectionné ce mode de fonctionnement hérité de l’enfance. J’ai manipulé mes proches afin qu’ils pourvoient à mes besoins affectifs, en faisant semblant d’être désespérément incapable de m’en sortir, faible, impuissant, au bord du désastre. En réalité, ma malhonnêteté a servi à éloigner mes proches et à miner ma dignité et mon intégrité.

Aujourd’hui je ferai part à mes proches de mes sentiments et de mes besoins véritables. Finie la manipulation ! Quelles que soient leurs réactions, j’aurai enfin la satisfaction de savoir que j’ai fait un grand pas sur la voie menant à la plénitude.

tiré de : Rokelle Lerner, L'Enfant intérieur - Un jour à la fois, Ed. Modus Vivendi, 1994
illustration : source internet