22 juillet ~ L’acceptation

EnfInt-image-0722-meduse-brillante

J’accepte l’enfant en moi

Lorsque j’étais petit, j’enviais les autres enfants qui pouvaient se montrer sous leur vrai jour sans susciter des froncements de sourcils chez leurs proches. Je leur enviais leurs jeux insouciants, la folie de leurs coups de tête et la vérité de leurs émotions.

En tant qu’adulte, cette envie diminue à mesure que j’accepte l’enfant en moi. Je me rends compte qu’il importe d’être qui je suis plutôt que d’être ce que je pense que mes proches voudraient que je sois.

Lorsque je me laisse guider par mon Enfant intérieur, ce que pensent les autres m’importe peu. Plusieurs m’aiment tel que je suis, sans masque ni artifice. Ceux qui ne m’aiment pas ne méritent pas que je leur accorde de l’importance.

J’ai longtemps craint de me montrer sous mon vrai jour à mes nouveaux amis, car j’étais convaincu qu’ils me fuiraient. Je sais maintenant que je ne perds rien à voir partir ceux qui nourrissent à mon endroit des attentes que je ne peux satisfaire. Je suis qui je suis, c’est-à-dire très bien comme ça !

tiré de : Rokelle Lerner, L'Enfant intérieur - Un jour à la fois, Ed. Modus Vivendi, 1994
illustration : venue à moi ce matin avant même que je ne découvre le texte de ce 22 juillet ((( <3 )))