23 avril ~ Les besognes

1201 Italie Toscane paysage epure natgeo

Je mérite de vivre dans l’ordre et la beauté

On assigne des besognes aux enfants, du genre : « Tu n’iras pas jouer dehors à moins de finir de passer l’aspirateur. Tu n’iras pas au cinéma tant que les feuilles ne seront pas râtelées. »

Comme un grand nombre d’enfants et d’adultes, j’ai horreur du mot « besogne ». J’ai associé besogne à absence de plaisir. Les tâches domestiques m’étaient souvent servies comme punitions. Mes parents négligèrent de me montrer comment accomplir les tâches ménagères et aujourd’hui encore je me sens incompétent à ce chapitre.

Aujourd’hui je prendrai plaisir à accomplir l’une de ces tâches. Je choisirai une besogne qui me plaît ou je trouverai le moyen de m’amuser en la faisant. Par exemple, je pourrais laver le plancher de la cuisine en faisant des pauses pour danser au son d’une musique endiablée. Aujourd’hui je reconnais mon aptitude en tant qu’adulte; je mérite de vivre dans l’ordre et la beauté d’une maison bien entretenue.

tiré de : Rokelle Lerner, L'Enfant intérieur - Un jour à la fois, Ed. Modus Vivendi, 1994
illustration : @National Geographic