29 septembre – Les éloges

fleur orange decoupee sur fond bleu

Je comble mon déficit en matière d’éloges

J’ai accumulé un déficit en matière d’éloges au cours de ma jeunesse, comme un marathonien accumule un déficit d’oxygène au long d’une course. Je voulais tant que l’on m’apprécie. Pourtant, étant donné que j’ai reçu peu de reconnaissance de la part de mes parents, j’ai commencé à remettre en question ma valeur en tant qu’individu.

Au cours de ma vie adulte, j’ai voulu combler ce déficit en cherchant les compliments. J’ai quelquefois manipulé mes proches en faisant preuve d’une fausse modestie.

Aujourd’hui je renoncerai à cette manière douteuse de combler mon déficit en matière d’éloges. J’occuperai mon esprit en nourrissant des pensées positives à mon sujet. Je tiendrai un journal dans lequel je noterai mes triomphes quotidiens, grands et petits.

Aujourd’hui je satisferai mes besoins en matière d’éloges sans recourir à la manipulation.

tiré de : Rokelle Lerner, L'Enfant intérieur - Un jour à la fois, Ed. Modus Vivendi, 1994