5 avril ~ La beauté

Je suis heureux de mon apparence physique comme de mon être spirituel

Lorsque j’étais adolescent, je consacrais beaucoup de temps à soigner mon apparence. Le garçon que j’étais passait des heures à raser trois poils en croix. La fille que j’étais prenait autant de précaution à mettre du mascara que si elle avait opéré un patient à coeur ouvert. Lorsque je regardais dans la glace je cherchais la perfection. Bien sûr, j’étais souvent déçu. Puis un jour j’eus une vision plus attrayante : je vis un visage qui n’appartenait à personne d’autre et le caractère unique de mon physique m’apparut comme de la beauté. Parfois la pression exercée par l’entourage ou les normes strictes qui définissent la beauté ombrageaient cette vision. En tant qu’enfant-adulte, je préfère oublier que le reflet de mon miroir m’a déjà contenté.

Aujourd’hui je me regarderai dans une glace et je redécouvrirai que je suis unique. J’observerai les changements faciaux apportés à ma physionomie depuis que je me rétablis. A mesure que je me remets, mon visage reflète la force intérieure et l’intégrité. Je suis satisfait de mon apparence physique comme de mon être spirituel.

tiré de : Rokelle Lerner, L'enfant intérieur - Un jour à la fois, Ed. Modus Vivendi, 1994

illustration : source internet