6 juillet ~ Mon histoire

EnfInt-image-0706-mon-histoire

Je peux raconter ma propre histoire

Aujourd’hui j’accorderai à l’enfant en moi la permission de raconter son histoire sans censure. Il pourra tout dire. Il pourra verbaliser sa colère sans craindre de faire du mal à qui que ce soit ou à lui-même.

Ma famille ne racontait jamais tout de son histoire. Nous n’entendions que les épisodes que les parents voulaient bien raconter. Je suis donc devenu expert dans l’art de mettre bout à bout des bribes d’information et de traduire le ton de la voix. Souvent je distinguais la vérité à partir de ce qu’on taisait, non pas de ce qu’on disait.

Mes parents affirmaient alors qu’ils voulaient me protéger. Ils inventaient des prétextes. Ils faisaient cela pour mon propre bien ; telle chose ne me concernait pas. Leur malhonnêteté entourant le secret entretenait ma colère et mon sentiment d’impuissance.

Aujourd’hui je m’appliquerai à pratiquer le discernement et à faire preuve d’ouverture d’esprit. Lorsque je converserai avec quelqu’un en qui j’ai confiance, je parlerai franchement, faisant part de mes sentiments et de mes pensées. Si je suis en compagnie d’étrangers, je me protégerai et j’échangerai sur des sujets sécurisants.

tiré de : Rokelle Lerner, L'Enfant intérieur - Un jour à la fois, Ed. Modus Vivendi, 1994
illustration : internet/fb ... encore un truc dont je ne me souviens plus où je l'ai trouvé, mais je crois que c'était dans une publication de L'Homme de demain (Rava)... <3