6 juin ~ L’abandon

EnfInt-image-0606-abandon

Je reconnaîtrai avoir peur d’être abandonné

Mes parents m’ont abandonné sur le plan émotionnel lorsque j’étais enfant. Ils étaient froids, d’humeur inégale, préoccupés d’eux-mêmes. Il ne me témoignèrent de l’affection qu’en de rares occasions et, même alors, il y eut un prix à payer.

Devant mes relations d’adulte, la même peur me tenaille. L’enfant en moi craint toujours la possibilité d’un abandon émotionnel. Un simple mot, un geste, le ton de la voix suffisent à déclencher en moi un comportement qui, je crois, empêchera un ami ou une amante de me quitter. Pourtant, ma conduite malhonnête ne sert qu’à souligner le messager porteur de honte selon lequel je ne suis pas acceptable tel que je suis. Finalement, la flatterie et le rôle que je tiens ne sont que des efforts visant à contrôler mes proches, à faire en sorte qu’ils ne me quittent pas.

Aujourd’hui je ne céderai pas à la peur d’être abandonné. Je serai moi-même en toute confiance, sûr de ce que j’apporte à toute relation.

tiré de : Rokelle Lerner, L'Enfant intérieur - Un jour à la fois, Ed. Modus Vivendi, 1994
illustration : Deborah Oria, via Mëly Gaïa