9 juin ~ Le réconfort

EnfInt-image-0609-reconfort

Je puis apaiser mes propres craintes

Parfois l’enfant en moi se dresse dans son lit, terrifié, incapable de trouver le sommeil. Le moindre bruit l’effraie. L’atmosphère est inquiétante. Lorsque cela survient, je sais ce qu’il convient de faire.

En premier lieu, je fais en sorte qu’il soit entouré d’une chaleur réconfortante; il peut serrer contre lui un animal en peluche ou un gros oreiller. Ensuite je lui donne à boire du lait chaud ou un chocolat chaud. Lorsqu’il se sent mieux, nous pouvons discuter. « Je sais que quelque chose ne va pas, dis-je, qui te tracasse au point de t’empêcher de dormir. Mais nous en reparlerons au matin, nous verrons ce qui ne va pas et nous trouverons des solutions. Pour l’instant, il importe de dormir pour être frais et dispos demain matin. Il s’agit d’un moment de détente privilégié. »

Nous nous couchons ensemble, blottis dans les oreillers et les couvertures, nous fermons les paupières et nous nous endormons.

tiré de : Rokelle Lerner, L'Enfant intérieur - Un jour à la fois, Ed. Modus Vivendi, 1994
source illustration : page Facebook °°Les meilleures photos du monde°° (page aujourd'hui disparue)